Monsieur le Directeur général,

 

Le 14 septembre 2020, la CFTC vous a sollicité afin que le nombre de journées télétravaillées soit porté à trois jours hebdomadaires pour tous les salariés qui en font la demande.

Vendredi 25 septembre, la direction des ressources humaines a communiqué les nouvelles modalités relatives au télétravail dans les départements classés rouge, c’est-à-dire en zone de circulation active du coronavirus. Ces modalités permettent exceptionnellement la prise d’un jour supplémentaire de télétravail. Cette journée s’ajoutera au nombre de jours télétravaillés déjà octroyés à titre individuel dans le cadre de l’accord télétravail en vigueur.  Je rappelle que ces modalités n’ont à aucun moment été discutées avec les organisations syndicales.

Par cette mesure, vous répondez partiellement à notre demande qui, je le répète, consiste à porter, pendant la pandémie, pour l’ensemble des travailleurs le nombre de jours de télétravail à trois jours minimum hebdomadaires.

Vous n’êtes pas sans savoir que parmi les nouvelles mesures annoncées par Olivier Véran lors de sa conférence de presse le 23 septembre, il est clairement recommandé de favoriser le télétravail pour toutes les entreprises dans les départements en zone d’alerte renforcée. Dans les départements en zone d’alerte maximale, il est demandé de généraliser le télétravail.                      

Aujourd’hui, il est démontré que ce mode d’organisation du travail participe grandement à limiter la propagation de l’épidémie. C’est votre responsabilité.

Là où votre décision est totalement incompréhensible pour nous, c’est que vous octroyez à tous les télétravailleurs un jour de plus. Ce qui fait que ceux qui avaient deux jours en ont trois, ceux qui avaient un jour en ont deux et ceux qui en avaient aucun en ont un.  

Pour la CFTC, cette mesure est injuste car l’ensemble des salariés n’est pas traité de manière égale face aux risques de contamination. Tous les salariés doivent s’ils le souhaitent, disposer du même nombre de jours télétravaillés et ainsi réduire les risques.  

Conséquence de votre décision: dans un même service, ou une même UT, les salariés seront exposés plus ou moins longtemps au risque de contamination et au risque de contaminer

Les recommandations gouvernementales sont pourtant claires, il faut privilégier le télétravail.



 
Eloi SCHNEIDER
Délégué Syndical Central CFTC
Tel: 06 85 74 78 89 
 
 

Articles recommandés